• Amélie et Dorian gagnent la Speedy Corrida de Dinant
    Amélie et Dorian gagnent la Speedy Corrida de Dinant

 

Dorian en 30'08, Christine en 32'20 et Célia en 38'43 vainqueurs de la 36ème Corrida de Dinant

Tous les résultats ... Les photos d'Albert DF-Météo pas de la partie mais bien la qualité ! Avec un vent de face le long de Meuse et des averses répétées, difficile de réaliser une grande perf. Reportage de Ma télé - Photos de Jean-Pol Sedran - Reportage de la DH

La course est pourtant partie sur des bases inférieures à 3 minutes au kilomètre.

Dorian Boulvin a pris la direction des opérations. Michael Brandenbourg a accroché le wagon pendant 3 bon kilomètres avant de lâcher et de se faire rejoindre par le groupe de poursuivants. A la mi-course, Dorian était toujours dans le coup pour descendre sous les 30 minutes. Mais, difficile de tenir le tempo tout seul. Il boucle le 10 000 m en 30'07'' devant Valentin Poncelet et Amaury Gouverneur. Mika terminant finalement 5e éprouvé par sa préparation du marathon de Rotterdam. On soulignera aussi le record de Florian Howet 10e en 32'01.
La première dame n'est autre que Christine Calapristi en catégorie handisport. L'Hastièrioise, partie une bonne minute devant le peloton a résisté très longtemps au retour des hommes. Elle réalise un chrono canon d'environ 32'30''.
Chez les valides, c'est la Française Celia Fouchere qui l'emporte en 38'43'' devant Céline Draux et Anaïs Oulukoff.
Au total, une centaine de coureurs sont parvenus à descendre sous les 40 minutes. Encore une belle preuve de la qualité du plateau présent. Bravo à toutes et à tous.

Point de vue organisation, l'ARCH a relevé le challenge de passer aux gobelets réutilisables au bar et aux ravitos. Bravo à Pierre De Greef et à son équipe d'avoir assumé ce défi.

Projets gobelets Corrida 2018

 

Histoire d’un visuel de corrida … Helsinki 83

Quelques jours après la Corrida de Dinant savez-vous que depuis plus de 30 ans (il y en a beaucoup au club qui n’étaient pas encore nés !) le visuel de cette épreuve reprend l’illustration emblématique de la cité mosane (Collégiale et Citadelle) mais en premier plan un coureur (à pied) le geste victorieux !

Celui-ci je l’ai dessiné d’après l’arrivée du vainqueur du 5000m des premiers championnats du monde d’athlétisme à Helsinki en 1983.

Fameuse finale ou après des séries et deux-demis finales : 15 coureurs se retrouvent en finale. Certains après ces 3 rounds se sont déjà retrouvés pour les séries de 10000… et la finale !

Le soviétique Dmitriyev Dmitriy manifeste rapidement ses prétentions. Après une qualification aisée en série (5e en 14’37), il remporte sa demi-finale en 13’31 devant un certain Eamon Coghlan. C’est cet irlandais qui le narguera à 150 mètres de l’arrivée quand il reviendra sur lui. Eamon Coghlan en faisant l’écart avait déjà jeté un coup d’œil au milieu de la ligne droite opposée sachant que le soviétique ne lui résisterait pas, la crainte ne pouvait plus venir que de l’arrière.

Après 5 tours Dmitriyev Dmitriy est déjà en tête, le britannique Goater, l’éthiopien Bulti tenteront brièvement de lui reprendre le leadership mais sans succès. Derrière : Coghlan et le finlandais Vainio - qui est sur ses terres - se ménagent.

Après une brève apparition de l’américain Padilla et du suisse Ryffel, Bulti donne un nouveau coup d’accélérateur, il reste 1100 mètres, seul le 3e soviétique qualifié Anatoliy Krokhmalyuk est décroché. Les prétendants se placent. A l’entrée de l’avant dernière ligne droite Dmitriyev y va d’une terrible accélération. Wessinhage (auréolé l’an passé de son titre de champion d’Europe sur la distance), Bulti et Coghlan sont seuls à pouvoir suivre le tempo d’enfer du soviétique. A l’entame du tour final Dmitriyev à 10 mètres d’avance sur Coghlan, Wessinhage et Bulti. Vainio revient progressivement dans le coup et un peu plus loin l’allemand de l’est Schildauer. Quand Coghlan fait la jonction à 250 mètres de la ligne, Vainio est à 30 mètres du duo de tête et Schildauer produit son effort. Après avoir jouit de sa future victoire à 150 mètres du but, Coghlan s’envole littéralement laissant l’infortuné Dmitriyev au retour de Schildauer et de Vainio. Ce dernier se jetant à plat ventre à même la ligne pour ravir pour 4 centièmes de seconde la médaille de bronze au grand animateur de cette finale. Ses performances personnelles et qualificatives avaient évidement été réalisées dans son pays et si l’on reverra plus tard lors de meetings internationaux une grande partie des acteurs de cette finale ce sera le seul fait d’armes de Dmitriyev Dmitriy retombant tout aussitôt dans l’anonymat du système soviétique.

En analysant les performances de ces 15 athlètes on remarque que l’irlandais, miler spécialisé puisqu’il descendra à 83 reprises sous les 4 minutes, avait la meilleure performance de tous sur 1500m !

Si Coghlan âgé de 31 ans à l’époque ne récoltera plus de médailles, le suisse Ryffel, le finlandais Vainio (disqualifié par la suite pour dopage) seront médaillés d’argent aux JO de Los Angelès en 1984 et Antibo le sera à Séoul 4 ans plus tard. C’est à l’allemand de l’Est Schildauer que revient la palme puisqu’à Helsinski même il ne sera battu in-extrémiste sur 10000m par Cova mais cela c’est une autre grande finale à raconter.

Pour la petite histoire : Eamon Coghlan ne portait évidement pas le numéro un comme sur le visuel de la Corrida mais le 442 !

André Richard

 

affiche

 


Le 10.000 le plus SPEEDY de Belgique !

Amélie et Dorian gagnent la Speedy Corrida de Dinant

Amélie Bihain 1ère dame en 37'21  et Dorian Boulvin 1er homme en pile 30 ' devant 141 concurrents en moins de 40'. Les classements complets ICI ...  Les photos de Jacqueline DF et d'Albert ... Une corrida hyper rapide par une température idéale avec un léger vent de nord : ingrédients réunis pour une belle perf !

ameliecorrida

Les 4 premiers en moins de 31 ', la 1ère dame en 37'21, le 1er espoir en 32'07, le 1er V1 (40 ans) en 32'17, le 1er V2 (50 ans) en 35'52, le 1er V3 (60 ans) en 37'19 ... Des seniors et espoirs aux 10 premières places ! Ils étaient tous venus pour le chrono. Cela reste bien l'ADN de cette Speed Corrida de Dinant où le rythme bien calculé permet de "tracer" à la limite rouge de ses possibiltés. Examiner le classement de près permet de remettre en perspective les pseudo-razzias hebdomadaires dans les joggings ... Il faut de tout pour satisfaire l'engouement actuel des coureurs, joggers, runners et trailers. Mais cette course est sans pardon, le vrai niveau est dévoilé.

Les 10.000 m ont donc vu une belle empoignade entre le "propriétaire" de la corrida, Mika Brandenbourg 31 ans, et de jeunes loups francophones bien affutés : Dorian Boulvin, 20 ans, Pierre Balty, 22, Valentin Poncelet, 26, Quentin Dalaiden, 24, Jeremy Classe, 20, Axel Draux, 18 ans et Florian Howet, 24 ans ! Suivait plus loin, un ancien vainqueur, Raphaël Durviaux et le V1 Gert Theunis. A près de 20 km/h, les 3 premiers allaient s'expliquer dans le dernier tour. Dorian Boulvin parvenait à prendre la mesure de Pierre Balty et Mika Brandenbourg, le régional multiple vainqueur légèrement souffrant ces derniers jours.

Chez les dames, l'Archère Amélie Bihain faisait la course en tête en l'absence de sa coéquipière Sabine Froment. Valérie Leroy terminait à 40 secondes et Aline Andrieu prenait la 3ème place en 38'57. Podium féminin seniore sous les 40' aussi !

Dans la Mini-Corrida, victoire en benjamins de Hugo François, CABW, devant Tim Peter et Eliott Swinnen, ARCH; en benjamines, victoire de Manon Declercq devant Eva Janton et Leona Dogot, ARCH. En pupilles filles, victoire de Océane Belche, ARCH, devant Emma Ancion, ARCH et Isse Van Durme, ATCC; chez les garçons, victoire de Brice Jordens devant Romain Palm et Ugo Janton, tous ARCH. En minimes filles, victoire de Leila Oubouskour, CRAC, devant Maureen Cordy et Lissa Jockin; chez les garçons, triplé ARCH avec Clément Labar, Nicolas Houtart et Arnaud Masschaele. En cadettes, victoire de Noémie Troussart, SMAC, devant Clarisse Lichterte et Audrey Ghillain.

depart10km

pupcorrida

 

Visionnez l'aftermovie 2015 par Manu M

banner

 


Dans le cadre des évènements terribles du 22 mars 2016 et des répercussions de l'état de la menace niveau 4 sur l'ensemble du pays, les autorités communales de Dinant nous avaient retiré leur accord d'organiser la Corrida du Vendredi Saint.  Afin d'éviter un fastidieux travail administratif et comptable, nous avions proposé aux préinscrits de reporter leur inscription sur l'édition 2017.


ANNULATION de l'EDITION 2016

flyerrectobis

Ci-après le communiqué de la Ville de Dinant.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – ANNULATION DE LA CORRIDA DE DINANT CE 25 MARS

Dinant, le mercredi 23 mars 2016
A l’issue d’une réunion de la cellule de sécurité, le Bourgmestre Richard Fournaux a pris la décision d’annuler la corrida de Dinant ce vendredi 25 mars.
En raison du niveau d’alerte terroriste maximal en vigueur sur tout le pays, il a été jugé impossible de garantir la sécurité des participants à un rassemblement d’une telle ampleur.
Les recommandations du Gouverneur de la Province de Namur adressées aux communes sont claires : il est conseillé d’annuler les grands rassemblements. La corrida de Dinant est considérée comme tel.
Lundi, la Ville de Dinant a mis en berne le drapeau national accroché à la façade de l’Hôtel de Ville et ce jusqu’à jeudi, dernier des 3 jours de deuil national. Le personnel communal et les autorités s’associent à la douleur des familles.